Les Arts de la Table en bref

Initialement, les commerces des arts de la table se limitaient à l’univers de la table. Une partie importante du chiffre d’affaires était alors réalisée à l’ occasion des mariages. Les listes de mariage génèrent encore un chiffre d’affaires de 5,6 7 millions d’€, pour l’ensemble des détaillants, mais enregistre une baisse de 34 % en 7 ans. (Données 2011) Si plus de 4 détaillants indépendants sur 5 et 90% des chaînes disposent encore d’un service de liste de mariage, ces listes ne représentent plus en moyenne que de 10% de leur chiffre d’affaires. La baisse du nombre de mariages se poursuit et par conséquent celle des listes de mariages. Progressivement, la gamme des produits propose s’est élargie pour correspondre à la définition actuelle du commerce des arts de la table. Les franchises bien représentées dans ce secteur ont accélère cette mutation. L’argenterie, la porcelaine sont de plus en plus remplacées par des objets plus design avec des temps de vie limites qui suivent une mode. On parle maintenant de collections. La gastronomie rencontrant actuellement un certain succès, différentes activités se sont développées autour de ce thème :

  • Librairie culinaire
  • Articles culinaires “professionnels”
  • Ateliers de cuisine
  • Épicerie fine….
Ainsi, une même enseigne regroupe plusieurs spécialités qui évoluent en fonction des modes et besoins des consommateurs.

Télécharger la fiche Métier Inscrivez vous sur le site ou bien connectez vous, pour avoir accès à la fiche métier complète